Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez|

Une journée comme les autres? [F. Bervely]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 19
Date d'inscription : 15/05/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mer 7 Juin - 11:11





Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres ?
Je mettais pas attendu à cela, c'était même plus. Le désire ardant que je ressentais pour lui augmentait au fur et à mesure. J'étais gourmantes de ses caresses sur mon corps. Je l'avais tiré vers moi, caressant son dos du bout des doigts, lui murmurant mes douces paroles, lui répondant à son attende.

Je me laisse allez, lui fessant confiance ! Mon corps le réclame alors pourquoi ne pas lui faire plaisir et lui offrir enfin se qu'il désire depuis si longtemps.

Puis il frotte doucement son membre contre le tissus de ma culotte, cela augmente les frisons, j'ai l'impression de fondre. J'ai de plus en plus du mal à résister. De toute façon à quoi bon résister, puisque c'est ce que je veux. Doucement, ses mains lèves ma culotte et je sens sa verge entré délicatement. Je frisonne de plus belle, sentant une telle chaleur que cela en devient presque magique. Le feu ardant c'est allumé et lui seul est désormais capable de le calmer. Ensuite, il reste ainsi sans bouger pendant quelque seconde, me laissant pousser un petit cris de désir en attendant le reste qui devient presque impossible à patienter, telle ma demande de le sentir en moi est grande.

Doucement enfin, les vas et viens se font sentir, je mords sur mes lévres, et c'est encore un frison qui vient chatouillé le bas de mon dos. C'est un pur délice de sentir cet homme entre mes reins. Ses caresses, ses baisers tout n'est que douceur. Jamais auparavant j'avais était été prise d'autand de bonheur, de joie, de me sentir aimer et désirable. Je lui appartenais pour toujours désormais.

Je passa mes jambes autour de sa taille, tout en continuant mes caresses, je voulais lui montré que j'avais confiance et que je le voulais. Je voulais que nos corps ne forme plus qu'un. Je voulais m'unir et n'en faire plus qu'un. Je mordilla son oreille et venant murmuré à son oreille encore et encore les même mots

"Je t'aimes..."

Je pris doucement confiance en moi, le tirant encore un peu plus vers moi, je le fit basculer sous moi et me retrouva ainsi au dessus de lui. Mes mains vinrent alors caresser son torse sous sa blouse, que je n'hésita pas une seconde à la lui retiré. Une fois enlever, je viens alors embrasser son torse tout en continuant les vas et viens qui nous unissait. L'amour était belle et bien au rendez-vous.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/Étude : Barman/Propriétaire d'un bar
Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mer 7 Juin - 11:26



     

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres?
JE me retrouve soudainement en dessous. La voilà enfin confiante à cet ébat entre nous. Je la laisse totalement faire ce qu’elle veut de moi. La voilà qu’elle retire ma chemise et parsème mon torse de baiser. Les frissons sont de court sur ma personne. Je caresse son dos, jusqu’à lui retirer sa robe et la lancer sur le sol, la voilà en sous vêtements entre mes mains. Mon regard dans le sien, souriant, je glisse mes mains dans sa culotte pour caresser ses fesses, les empoignant ensuite et l’aidant dans son mouvement, gémissant un bon coup. J’étais totalement au septième ciel avec elle. Je voulais que jamais cela ne cesse, mais il y avait une fin à toute chose. Je t’aime aussi. Finis je par lui dire après ses maintes reprise dite de ce mot à mes oreilles. Je retourne embrasser ses lèvres, la collant contre mon corps, pour fusionner le plus possible avec elle. Notre transpiration se mélangea. Notre amour aussi. Je me sentais libérer d’un poids lourd. J’étais prêt à venir en elle, me retenant encore un moment, la laissant profiter de cette union charnelle.
CODE BY MAY



Thomas

Oublie le passé, parce qu'il est loin derrière toi. Ne penses pas au futur, parce qu'il est loin devant toi. Pense qu'au présent, parce qu'il te suit pas à pas. Tu dois vivre au jour le jour, car le passé ne te rattrapera jamais et qu'il ne sert à rien de courir après ton futur.
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 19
Date d'inscription : 15/05/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Dim 11 Juin - 8:53





Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres ?
J'ai entièrement confiance en lui et me sens tellement bien et prêtes pour faire de lui mon amant, mon âme sœur. Jamais je n'aurais pu imaginé que se serait un délice. Sentir son corps contre le mien, mes mains caressant son torses, mes lèvres embrasser son corps. Il est torse nu, j'admire ce corps pendant que mes mains continue leur aventure et me laisse guidé par mes sentiments pour lui. Je l'entends me dire qu'il m'aimes aussi, je suis aux ange. Je sens ses mains caresser mon dos, puis doucement il enlève ma robe et je suis en petite tenue. Faire l'amour avec lui et si fabuleux, comme si nous ne formons plus qu'un. Je sens naitre un feu toujours aussi ardant et doucement pendant que nous nous unions, j'embrasse ses lèvres.



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/Étude : Barman/Propriétaire d'un bar
Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Lun 12 Juin - 9:57



     

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres?
Je ne fais que tasser sa petite culotte, pour aller caresser son bouton sensible du bout de mon sexe bien durcie. Je l’embrasse avec passion, caressant ses hanches de ma main libre. Je lâche ma verge, me glissant doucement dans son intérieur, gémissant tout doucement contre ses lèvres que je ne cesse d’embrasser. Je pose mon front contre le sien, tout en commençant un va et vient. Nous fusionnons pour la première fois. Nous ne faisons qu’un et ce ne sera pas la dernière fois. Notre ébat dura un moment, mes mouvements en elle s’accélérant à un moment donné, gémissant à chacun de mes coups de rein. Je descends mes baisers dans le creux de son cou. Mon apogée à son maximum, j’étais prêt à venir en elle. Me collant encore plus contre son corps, je mordille doucement son épaule, me déversant de ma semence chaude en elle. Berverly… je t’aime. Je viens chercher de nouveau ses lèvres, j’entends sa respiration s’accélérer et jouir pour moi. Je reste caler en elle de mon membre vidé et je parsème son visage de doux baisers.
CODE BY MAY



Thomas

Oublie le passé, parce qu'il est loin derrière toi. Ne penses pas au futur, parce qu'il est loin devant toi. Pense qu'au présent, parce qu'il te suit pas à pas. Tu dois vivre au jour le jour, car le passé ne te rattrapera jamais et qu'il ne sert à rien de courir après ton futur.
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 19
Date d'inscription : 15/05/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mar 13 Juin - 4:00





Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres ?  
Jamais je n'aurais pu imaginé que faire l'amour était magique, autrefois j'en avais peur. C'était comme une obligation, pas un choix. Aujourd'hui c'était différent ! Je mettais unis à lui parce que je l'aimais et parce que j'en avais ressentis le besoin. Un désir ardent que je n'avais jamais ressentis jusqu'à maintenant. Il m'emmena au septième ciel. Dans un univers que je ne connaissais pas avant de l'avoir rencontré. Faire l'amour c'est si naturel quand on s'aimes. Thomas me montrait le chemin et moi je n'avais qu'a le suivre, chose qui n'était pas compliqué puisque j'avais confiance en lui et que je l'aimais comme jamais j'avais aimer. A vrai dire, il était le premier dont j'étais amoureuse, le premier à m'avoir sauver, le seul et unique amour de ma vie, mon âme sœur. L'homme que j'épouserais bientôt et qui me rendait heureuse.

Nos corps ne formait plus qu'un, ses caresses sur ma peau me fessait frissonner à chacune d'elle. De mon coté, je répondis à ses gestes par des caresses sur son corps, remplit de douceur, encore une chose que je n'avais jamais faite. J'étais aux ange. Je sentais ses vas et viens qui m'emportait loin dans le royaume de l'amour où seul son emmené les amants. Je sentais doucement le plaisir de nos corps uni dans un même moule. La chaleur de son corps contre le mien, nous étions plus qu'un. C'était tout simplement un délice. Je sentais venir le moment de l'apothéose arrivé et je laissa échapper en même temps que lui, le petit cris quand un homme et une femme arrive à l'unissions et le plaisir grandir. Pour la première fois, je jouis de pur bonheur en même temps que celui qui m'avait volé mon cœur. J'entendis ses doux mot murmuré à mes oreilles. J'étais complément folle de ses paroles et je pourrais les écouté des centaines de fois. C'était comme un douce mélodie chanter à mes oreilles. Magique, merveilleux. Un rêves dont nous étions les héros.

"Je t'aimes aussi Thomas..." lui avais-je répondis d'une voix rauque. Nous étions resté un instant sans bougé, goutant encore au plaisir un petit instant de notre unions. Je souris pendant qu'il parsème mon visage de doux baiser. Je plonge alors mon regard dans le sien, une de mes mains vient doucement caressé son visage, je le regarda amoureusement. J'étais si contente, il m'avait montré que moi aussi j'avais droit au bonheur. Que j'avais droit à aimer et être aimer en retour. Faire une crois sur le passé et vivre la vie de couple.

"Thomas, tu es un homme merveilleux, sublime ...tu es mon sauveur, celui qui m'a permis d'avoir une nouvelle chance et je désire la vivre à tes cotés...."Je sais c'était étrange mes paroles, mais j'avais laissé mon cœur parlé pour moi. Tout cela voulait dire que j'étais prête à me marier avec lui, même si j'avais déjà dit oui. Je voulais exprimé ma joie, le bonheur qu'il me rendait. J'avais pu imaginé que j'y avais droit et ça si je ne l'avais pas rencontré, je serais encore perdu dans un monde qui petit à petit m'aurait entrainer en enfer. Maintenant, c'est le paradis qui m'attends. Un jour, je lui donnerais un enfant...si toutefois, il le désire bien entendu. Je continue mes caresse alors que nos corps son encore unis.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/Étude : Barman/Propriétaire d'un bar
Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mar 13 Juin - 9:47



     

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres?
Je prends sa main qui caressait ma joue pour aller en embrasser sa paume, mon regard dans le sien. Je viens ensuite poser un baiser sur ses lèvres. Je me retire d’elle et me glisse contre son corps tout en embrassant celui-ci et me pose à ses cotés sur le lit, ne lâchant pas sa main. Tu es un amour toi-même. J’ai eu cette chance de te sauver, de te trouver et que tu deviennes ma vie. Et se mariage nous unira pour la vie. Je la sers contre moi, embrassant sa tempe et posant mon front contre celle-ci et je ferme les yeux, soupirant doucement. Et un jour je te donnerai un enfant si tu le désirs, quand tu en seras prête mon amour. Je viens caresser son bras du bout de mes doigts, passant ma jambe par-dessus sa cuisse, pour la maintenir contre moi. Mon sexe sorti de mon pantalon, je ne suis pas prêt à le remballer à sa place. Cet appartement contenait deux chambres, assez grande pour une petite famille. Qui sait, peut être qu’un seul enfant nous suffira. Un jour, on aura fini toutes les étapes de ce début de vie.
CODE BY MAY



Thomas

Oublie le passé, parce qu'il est loin derrière toi. Ne penses pas au futur, parce qu'il est loin devant toi. Pense qu'au présent, parce qu'il te suit pas à pas. Tu dois vivre au jour le jour, car le passé ne te rattrapera jamais et qu'il ne sert à rien de courir après ton futur.
Revenir en haut Aller en bas
Une journée comme les autres? [F. Bervely]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Florida :: Miami :: South Miami :: Radio Bar South Beach-
Sauter vers: