Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Partagez|

Une journée comme les autres? [F. Bervely]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/Étude : Barman/Propriétaire d'un bar
Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2017


MessageSujet: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mer 17 Mai - 12:10



     

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres?
Aujourd’hui, c’est une autre journée qui commence, comme toutes les autres d’avant. Je suis l’heureux propriétaire de ce bar et j’adore y passé beaucoup de temps, même si je suis en couple avec une fille depuis trois ans. Mais dans le fond, elle travaille aussi ici, alors pourquoi m’inquiéter qu’elle m’en veule ? Pour rien du tout. De toute façon nous ne vivons pas encore ensemble, un jour ça viendra. Faut juste en parler, parler de ce que nous désirons tous les deux. Savoir ce que notre couple deviendra. On s’aime, ça c’est sur, mais on ne fait pas beaucoup de choses ensemble, sauf bosser, souvent aux mêmes heures. Parfois je dors chez elle et d’autres fois, elle dort chez moi. Et comme je dois faire l’ouverture du bar, je suis partie plus tôt, elle viendra me rejoindre quand elle sera réveillée. Elle a passé la nuit chez moi cette fois ci. J’étais entrain de nettoyer le comptoir, le bar ouvrira d’ici une heure, je devrais même finir avant l’ouverture, alors que j’entends la porte se déverrouillée, elle possédait aussi les clés. Et puis la clochette au dessus retentit, mon regard ne lâche pas la porte. Je lui souris. Coucou toi. J’attends qu’elle s’avance à moi.
CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 19
Date d'inscription : 15/05/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mer 17 Mai - 13:02



   

Thomas
&
Berverly
Une rencontre qui risque de changer ma vie
Cela fait trois ans que je suis heureuse que je peux enfin parler de pur bonheur. Avant cela ma vie était un véritable enfer et un ange tombé du ciel, un beau jour m'a sauver la vie. Cette personne n'est autre que l'homme qui est entré dans ma vie, il est celui que j'aimes et nous vivons une sorte de vie de couple et cela depuis pas mal d'année. Cependant, nous avons chacun encore notre chez nous, enfin un petit studio que Thomas avait trouvé pour moi pas très loin de chez lui, ainsi il peut veiller sur moi. Nous allons à tour de rôle chacun chez l'autre même si nous dormons ensemble, nous n'avons jamais fait l'amour et le plus fabuleux c'est qu'il ne m'a jamais forcé et m'a même un jour dis qu'il me laisserait le temps qu'il me fallait. C'est pas facile de vivre avec un passée comme le mien et pendant un moment j'ai eu peur qu'il ne m'aime pas à cause de cela. Néanmoins, il a donné un sens à ma vie et ce jour là, celui de notre première rencontre il m'a protéger comme jamais un homme l'avait fait auparavant. Ce n'est pas tout, il m'a donné un travail et son amour.  Un sentiment que je ne connaissais pas. Aujourd'hui, j'ai dormit chez lui mais étant donné qu'il devait ouvrir son bar, il est déjà partis sans me réveiller. J'ai apprécié son respect chose que je n'avais pas connu avant lui. Je lui dois vraiment beaucoup, je ne sais pas comment je vais pouvoir le remercier pour tout cela. *Peut-être que*...me dis-je dans ma tête. Oui, je me sens prêtes pour cela et j'espère qu'il sera heureux de l'apprendre, il me reste plus qu'a trouvé comment le lui avouer ou encore dire sans que cela entrave sur notre travail. Je souris en pensant à lui, je me lèves, prends une douche et va prendre le petit déjeuner qu'il a préparer pour moi avec amour. Une fois le déjeuner pris, je me dirige vers le bar.  

J'approche de la porte et par la fenêtre je peux l'apercevoir, concentré dans son nettoyage du bar, je le regarde amoureusement, il est vraiment magnifique cet homme. Mon cœur tambourine dans ma poitrine aux moment même ou je passe la porte et fait retentir la sonnette qui se trouve au dessus de celle-ci.

Son regard alors croise le mien et j'ai l'impression à cet instant que le temps vient de s'arrêter. Il me souris tout en me saluant. Je n'hésite pas une seconde et je cours dans ses bras pour venir lui déposé un doux baiser amoureux sur ses lèvres.

"Je suis heureuse avec toi"lui murmurais-je a son oreille et reprends le baiser. J'aimerais tellement que cela reste ainsi, cependant le travail n'attends pas et il faut bien le commencé. Je m'écarte de lui tout en plongeant mon regard dans ses douces iris.

"Il y a quelque chose que je peux faire pour d'aider avant de prendre mon rôle de serveuse mon amour ? "

J'aimes trop le temps que je passe avec lui que je ferais n'importe quoi pour qu'il soit heureux et jamais je ne l'abandonnerais. La vie est belle et c'est ainsi que j'attends sa réponse sans le quitté du regard.
CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/Étude : Barman/Propriétaire d'un bar
Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Lun 22 Mai - 10:21



     

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres?
Ma princesse était enfin arrivé, trois ans d'amour ensemble, je l'aime tellement. Même si je connais son histoire qui nous empêche d'aller plus loin qu'un baiser dans notre couple. Par chance que j'ai cette capacité de pouvoir dormir avec elle sans que ca me tracasse du côté ou je ne peux La toucher intimement. Je sais qu'un ça viendra. Je lui rends son baiser et caresse sa joue. Moi aussi je suis heureux. Tu as qu'à compter la caisse, c'est ce qu'il reste à faire. je lui souris et retourne derrière mon comptoir et place les verres. Je la regarde se diriger au comptoir caisse et je regarde son joli fessier. Elle était si belle, si parfaite, que j'avais hate à ce jour de notre union charnelle. Mais je promets que ce jour sera parfait à ses yeux, si elle pouvait savoir à quel point je pourrais être doux avec elle. Elle aurait moins peur que je la touche. Je me mords la lèvre chaque fois que je la regarde et qu'elle ne le sait pas. Je m'approche d'elle et le tour de mes bras, mon torse contre son dos et j'embrasse sa nuque, une fois ses cheveux tasser sur le côté. Mon ange… j'ai envie qu'on parle toi et moi. Le bar ouvre plus tard et… Jai une surprise pour toi. je me mords encore la lèvre, espérant qu'elle acceptera.
CODE BY MAY



Thomas

Oublie le passé, parce qu'il est loin derrière toi. Ne penses pas au futur, parce qu'il est loin devant toi. Pense qu'au présent, parce qu'il te suit pas à pas. Tu dois vivre au jour le jour, car le passé ne te rattrapera jamais et qu'il ne sert à rien de courir après ton futur.
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 19
Date d'inscription : 15/05/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mar 23 Mai - 11:43



   

Thomas
&
Berverly
Une rencontre qui risque de changer ma vie
Je souris à la chance que j'ai de l'avoir rencontré. Son baiser à laissé un gout de miel sur mes lèvres alors que je lui avoue que je suis heureuse avec lui, sa réponse me remplis de joie. Jamais j'aurais pu imaginé que je puisse connaître le bonheur et surtout la joie de le partager avec quelqu'un même si je sais que le fait de le faire patienter question relation charnelle, il le respecte et je l'admire pour cela. Un autre homme, m'aurait certainement jeté sur le lit et m'aurait prise de force. Il faut dire que c'était souvent arrivé, j'en pleurais pendant des nuits sans que mon bourreau puisse le voir. Des mauvais souvenir qui ont vite disparut de mon esprit et cela je le dois à Thomas. A ma demande si je pouvais l'aidé, il m'a répondu de m'occupé de la caisse, je suis à chaque fois surprise quand j'entends cette réponse, bien que ce ne soit pas la première fois. Pourtant pour moi, c'est signe de confiance et je bien admettre que j'avais grandement besoin. Je dépose un baiser sur sa joue avant de me dirigé vers la caisse. Je commence alors mes compte quand doucement je ressens des bras m'entouré, son torse vient se collé contre mon dos et sa douce voix vient murmuré à mes oreilles, un pur délice. Son baiser dans mon cou me fait frisonne et en même temps disparaître ma peur. S'il continue ainsi, je risquerais de me jeté dessus.

"J'aimerais aussi qu'on parle tout les deux...et tu sais que je suis impatiente quand on parle de surprise... " lui répondis-je doucement tout en me retournant vers lui. Je me retrouve alors la poitrine collé contre son torse. Mon cœur tambourine dans ma poitrine, je sens naître un désir immense dans mon âme. Je sais ce qu'il va demandé et je sais déjà que ma réponse sera oui, parce que je me sens prêtes.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/Étude : Barman/Propriétaire d'un bar
Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Lun 29 Mai - 10:57



     

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres?
Je me mords la lèvre et je l’entraine donc à l’arrière dans le bureau, passant par la porte derrière la caisse. Et une fois la porte refermée, je viens l’embrasser à nouveau, prenant son visage entre mes mains. Mon regard dans le sien, je lui souris. Tu sais, cela fait trois ans qu’on est ensemble et, je crois que… qu’on peut passer à une autre étape, espérant que toi tu seras prête le jour venue , alors… Je lâche son visage et je vais dans le tiroir verrouillé de mon bureau que j’ouvre avec la clé et j’y prends la petite boite de velours et je la rejoins. Elle n’avait pas bougé, guettant de ses yeux, mes gestes et mouvement. Tout sourire, j’étais nerveux. Je me pose devant elle. J’ai envie de passer ma vie avec toi, de fonder une famille aussi. Que tu deviennes ma partenaire dans ce bar. Que tu vieillisses à mes cotés, alors… Berverly, tu as envie de m’épouser, de porter mon nom ? J’ouvre la petite boite devant elle, y dévoilant une magnifique bague de fiançailles en argent, avec un diamant en forme de cœur, et graver dans la bague, ces mots. You & I forever my lover. Thomas & Berverly. Je me mords la lèvre. Épouse-moi mon amour. Je rougissais du visage, mon cœur voulait quitter ma poitrine et j’attendais sa réponse.
CODE BY MAY



Thomas

Oublie le passé, parce qu'il est loin derrière toi. Ne penses pas au futur, parce qu'il est loin devant toi. Pense qu'au présent, parce qu'il te suit pas à pas. Tu dois vivre au jour le jour, car le passé ne te rattrapera jamais et qu'il ne sert à rien de courir après ton futur.
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 19
Date d'inscription : 15/05/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mar 30 Mai - 5:52



 

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres ?  
Je le regarde amoureusement, mes joues rougissent quand je l'aperçois morde ses lèvres. Il est tout simplement magnifique. Je me laisse entrainer quand il me tire dans le bureau qui se trouve juste derrière la caisse. Je le regarder faire sans rien dire, peur que cette magie qui vient de naître à l'instant entre nous deux disparaisse. Il ferme la porte de celui, puis s'approche de moi, il prends mon visage et plonge son regard dans le mien. C'est tout simplement irrésistible ! Je continue de maintenir son regard alors que mon corps entier s'enflamme doucement. C'est là qu'il me dit

Tu sais, cela fait trois ans qu’on est ensemble et, je crois que… qu’on peut passer à une autre étape, espérant que toi tu seras prête le jour venue , alors…Je l'écoute sans rien dire, n'osant pas l'interrompre. Il s'écarte délicatement de moi et se dirige vers le tiroir de son bureau et en sort une boite, une petite boite. Mon cœur s'affole doucement quand il revient avec pour se placer juste devant moi et reprendre ses paroles
J’ai envie de passer ma vie avec toi, de fonder une famille aussi. Que tu deviennes ma partenaire dans ce bar. Que tu vieillisses à mes cotés, alors…Berverly, tu as envie de m’épouser, de porter mon nom ?

A ses paroles, je reste là ! Sans faire aucun geste. J'étais surprise par sa demande ! J'arrivais pas à parler tellement que c'était intense. Tout ce que j'ai pu faire c'est lui sauté au cou et l'embrasser pour toute réponse. J'espérais qu'il avait comprit que c'était un oui. Je vis cependant mon possible pour trouver les mots qui finirent par sortir de ma gorge. Je m'écarta de son visage, les yeux remplit de bonheur et lui murmurais-je à l'oreille

"Oui, je le veux "

Pendant, un petit instant j'avais oublier que moi aussi j'avais quelque chose à lui dire. Je souris doucement et rajouta à son oreille.

"Sommes-nous obligé d'être marier pour passer à l'acte mon amour ? " J'en avais tellement envie qu'entendre était devenu presque impossible à contenir. Maintenant, s'il désirait attendre ! J'attendrais, l'attende ne serait pas si longue ? Non ! Seulement, je me sentais prêtes et puis le pauvre avait tellement était patient que c'était comme une sorte de récompense de m'avoir respecter. J'étais rouge et gêné d'avoir osé lui demande un truc pareil. J'avais baisé les yeux sans pour autant bougé de place. Devant lui comme un automate attendant sa réponse, les yeux remplit de désirs même si il le pouvait le voir puisque je regardais le sol.





CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/Étude : Barman/Propriétaire d'un bar
Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mer 31 Mai - 11:00



     

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres?
En ce moment, j’étais l’homme le plus heureux du monde, son baiser, son accolade, me firent signe qu’elle acceptait, mais ensuite, ses paroles se confirmaient. Mon sourire se fit le plus beau possible, lui rendant son baiser ensuite, en plus de lui passer cette bague au doigt, allant en embrasser ce même doigt. Je suis si heureux. Nous sommes partenaires maintenant, dans la vie, dans l’amour, dans le travaille. Je souris en coin, alors qu’elle me pose cette question. Je ne m’attendais pas à ça. C’était un plus dans ma journée, une belle surprise à mes oreilles. Je savais qu’elle était prête, pas à cause de cette demande, mais parce qu’elle était tout simplement prête. Je prends son visage entre mes mains et je plonge mon regard dans le sien. Mon amour… non, si tu en as envie maintenant, je tente ma chance de t’aimer de cette façon, sauf si toi, tu veux attendre ce mariage. Mais moi, je rêve de ce moment depuis si longtemps… Je rougis fortement, déposant un baiser sur ses lèvres et je pose mon front sur le sien. Fermons le bar pour la journée, fêtons ce moment toi et moi, toute la journée. Nous le méritons je crois. Je lui souris en coin.
CODE BY MAY



Thomas

Oublie le passé, parce qu'il est loin derrière toi. Ne penses pas au futur, parce qu'il est loin devant toi. Pense qu'au présent, parce qu'il te suit pas à pas. Tu dois vivre au jour le jour, car le passé ne te rattrapera jamais et qu'il ne sert à rien de courir après ton futur.
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 19
Date d'inscription : 15/05/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mer 31 Mai - 13:57





Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres ?
Sa demande de mariage m'avait remplit le cœur de joie. Devenir sa femme était un rêves que j'avais tellement espère que j'avais encore du mal à imaginé qu'il me l'ai demandé. J'entendais encore ma réponse dans ma tête. Puis, je reviens à la réalité pour me rendre compte que c'était réel et sa voix était la plus belle. Me dire qu'il était heureux était magique. De mon coté j'avais glissé ma demande, lui faire comprendre que j'étais prêtes. Imaginez que c'était difficile de tenir cette envie, surtout avec ses baisers, ses caresses. J'avais des frisons qui parcourait tout mon corps.

A ma demande, il prit mon visage dans ses main tout en me répondant :

Mon amour… non, si tu en as envie maintenant, je tente ma chance de t’aimer de cette façon, sauf si toi, tu veux attendre ce mariage. Mais moi, je rêve de ce moment depuis si longtemps…
A ses paroles mon cœur vit un tour. Non, je ne voulais pas attendre. J'avais peut-être trop peur que cette envie disparaisse. Et puis, le pauvre avait tellement attendu que j'étais heureuse de lui prouver mon amour. Puis, je vis son visage rougir, je mordis sur mes lèvres, comme il était beau comme cela. Il vient à nouveau un baiser sur mes lèvres, quelle délice. Ensuite, il s'éloigna de mes lèvres pour me dire

Fermons le bar pour la journée, fêtons ce moment toi et moi, toute la journée. Nous le méritons je crois…

Mon cœur devenait fou, de plus en plus. Je viens doucement caresser son visage avec une de mes mains, puis tout en plongeant mon regard dans ses iris; je lui murmurais.

Je suis prêtes, je veux pas attendre... mordillant sur mes lèvres. Je repris la paroles rouge comme une tomate.
Enfin...je suis d'accord qu'on prennes la journée mon amour...chez toi ou chez moi...bien que j'aimerais si tu le veux bien qu'on vives ensemble...sauf si tu crois que je vais trop vite ? J'attendais sa réponse, j'avais peur d'avoir été trop vite. Cependant, j'avais tellement peur parfois que mon passée me poursuive que je vivais le jour au jour et je voulais vivre avec lui et j'étais prête pour cela aussi.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/Étude : Barman/Propriétaire d'un bar
Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Jeu 1 Juin - 9:33



     

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres?
Je lui souris, l’embrassant encore et encore. Elle était vraiment prête à cette nouvelle étape de notre vie, même encore qu’elle me surprenne. Elle voulait qu’on habite ensemble. Je connais son passé et savoir qu’elle soit prête à ça aussi, ça me rendait chaud au cœur. Je lui souris en coin, heureux. Mon regard dans ses yeux, je pose mon front contre le sien. Oh, tu es sérieuse? Tu veux vraiment qu’on emménage ensemble? Je caresse sa joue de mon pouce. À l’époque, je lui avais pris un appartement 4 pièces, pour qu’elle soit confortable et cela c’était peu de temps après qu’on se soit mis en couple, mais elle n’était pas prête à ce qu’on vive ensemble, à cause de son passé. Alors je l’ai loué en conséquence des évènements futurs. Aujourd’hui, on en était là, alors que moi j’ai toujours habité dans un loft une pièce, mais elle venait beaucoup plus souvent chez moi que moi chez elle ces derniers temps. Alors, on part à mon loft chercher mes affaires et j’emménage avec toi. Je souris. Et ce soir on se fera un italien à l’appartement, avec un verre de vin. J’étais si heureux en ce moment, notre vie de couple pouvait enfin réellement commencer. Je la sers contre moi et embrasse sa tempe avant d’aller déposer un baiser dans le creux de son cou.
CODE BY MAY



Thomas

Oublie le passé, parce qu'il est loin derrière toi. Ne penses pas au futur, parce qu'il est loin devant toi. Pense qu'au présent, parce qu'il te suit pas à pas. Tu dois vivre au jour le jour, car le passé ne te rattrapera jamais et qu'il ne sert à rien de courir après ton futur.
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 19
Date d'inscription : 15/05/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Sam 3 Juin - 5:01





Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres ?
Il avait tellement attendu, tellement été patient qu'il avait droit à sa récompense. J'étais enfin prêtes, certes il avait fallut presque 3 ans pour cela le soit. C'était pas facile de vivre avec un passée comme le miens, avoir offert son corps au hommes et tout cela pour le plaisir d'un autre, je vivais dans la peur en ce temps et maintenant grâce à Thomas c'était derrière moi. J'étais enfin heureuse, je pouvais même dire qu'il remplissais ma vie de joie. Il donnait un sens à ma vie. Chaque matin, je me lever avec de la joie au cœur, je ne ressentais plus cette peur, cette crainte qui avait envahis mon cœur il de cela longtemps. J'étais tout simplement comblé à ses cotés. Pour couronner le tout, il m'avait demandé ma main, j'allais devenir sa femme alors comment ne pas fondre face à ça ! Il m'acceptait telle que j'étais avec un passée aussi horrible, je doute que beaucoup d'homme m'aurait aidé comme lui l'avait fait. Il m'avait libérer et je lui devais tout. Au fil du temps, j'étais tombé amoureuse de lui et encore une fois je connaissais le véritable amour grâce à lui. Des nouveaux sentiments, tel que la joie, la bonne humeur. Tout ce que je n'avais jamais pu ressentir avec mon bourreau et tout cela avait disparut à sa mort. J'étais libre et la plus chanceuse de toute les femmes et jamais je ne voudrais le quitté maintenant que mon cœur lui appartenais. L'amour, c'est magique et merveilleux. J'ai l'impression de me sentir légère comme une plume, le sentiment d'avoir des ailes qui viennent de poussé dans mon dos. Je réponds à son sourire, ses lèvres sur les miennes me laisse un gout de miel. C'est un délice, voila tout. Je lui avais demandé en plus de lui dire que j'étais prêtes à passer à l'étape suivante de vivre ensemble, plus séparément. Je voulais commencer un nouveau départ. Mais, je ne voulais plus être seul, je voulais qu'il partage ma vie avec moi. Plus comme avant, ensemble dans la même maison.

Oui, sérieusement, j'aimerais qu'on vives ensemble, plus séparément…et puis je vois mal deux personne qui vont se marier avoir chacun leur chez soit...bien que pour ma pars, mon appartement sera toujours le tien également et cela là toujours été...mon amour.Lui avais-je répondu d'une voix amoureuse, des paillettes dans les yeux.

Sa caresse me fit frissonner. Ce n'est pas que j'avais froid, non c'était un tout autre frison, celui que l'on ressens quand celui que vous aimer vous fait ressentir des choses. Je pense que j'étais gourmande de ses baisers. Désormais, je voulais plus. J'avais envie de sentir son corps contre le mien, connaître ce qu'est réellement le véritable amour, le partage de soi, se perdre dans ses bras et sentir ses caresses sur ma peau. Je rougissais rien d'y pensée. Pour une fois, je ressentais de l'envie à cet actes charnel. Je voulais tout lui donné, lui montré que j'étais à lui pour toujours.

Il me sortis de mes pensée si frivole pour me dire qu'il allait cherché ces affaires à son loft et habité enfin de cet appartement bien trop grand pour moi. Vivre seul dans cet endroit était devenu insupportable, chaque jour qui passait je l'aimais d'avantage. Je savais ce que j'étais que le mot aimer. Puis il me rajouta que nous allions partager un repas italien avec un verre de vin. Je n'avais jamais jusque maintenant osé lui dire que je n'aimais pas cela. J'avais pris l'habitude de boire cette boisson parce que je voulais lui faire plaisir. Il était peut-être temps que je le lui dise ? Il fut un temps où j'en buvais pas mal, même si je ne l'aimais, je le fessais pour oublier la douleur, la peur, la souffrance que ces hommes me fessaient. Tout ça est loin maintenant, il est tant pour moi de donné de l'amour à un homme et cet homme est Thomas.

Thomas…commençais-je d'une fois timide il faut que je t'avoue que je n'ai jamais aimer le vin, enfin toute boisson alcoolisé à vrai dire...je voulais seulement te faire plaisir...suite à cela et bien j'hésitais pas à vidé le verre que tu me donnais...je suis désolé, j'aurais du te le dire…je baissa le regard, n'osant pas le regardé. Je ne lui avais pas mentis. Non du tout, pour une fois dans ma vie, je fessais quelque chose pour faire plaisir et non pas parce que j'avais peur. Il m'avait tout offert, une seconde chance alors je voulais lui montré que j'appréciais. Il m'avait fallut du temps pour m'affirme, montré celle que j'étais réellement derrière cette marionnette autrefois utilisées par des gouachât. Je souhaitais au fond de mon cœur qu'il me pardonne de ne pas lui avoir dit plus tôt.

Pardonne moi mon amour, je ne cacherais plus rien...promis…On aurait dit une gamine qui avait fait une bêtise et qui s'excusais pour celle-ci. Au fond de moi, je savais qu'importe sa réponse, je continuerais à l'aimer.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/Étude : Barman/Propriétaire d'un bar
Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Dim 4 Juin - 20:38



     

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres?
Je fus soulagé quand elle m’annonça cela. Je souris même, caressant sa joue. Oh mais ce n’est pas grave, je peux comprendre, avec le boulot que j’ai. L’alcool n’est pas très bon, même si c’est avec ça que je gagne ma vie. Alors que moi il m’arrive de boire beaucoup, surtout quand je suis seul. Alors avec le repas, un se prendra un coca… tu aimes le coca au moins? Je souris encore, la trouvant mignonne. Moi je ne lui ai jamais rien caché, mais je peux comprendre pourquoi elle le fait elle. Avec le passer qu’elle a eu. Je range donc mes affaires qu’on est aller chercher à mon loft. Oui je garde ce loft, comme je l’ai acheter, je le sous lourai pour avoir plus d’argent, comme il est complètement payé.

Je reviens vers elle et l’attrape à la taille et sans lui dire je viens la coller doucement contre moi et lui murmurer à l’oreille. Je t’aime mon amour. Je prends son visage et je l’embrasse amoureusement. Glissant mes baisers dans son cou, prêt à m’unir avec elle. Elle me repoussera si elle ne veut pas le faire tout de suite. Peut être qu’elle voulait le faire ce soir. Je plonge mes mains sous son haut caressant le creux de ses reins et plongeant doucement mes mains dans sa culotte pour caresser ses fesses tendrements, elles étaient si douces, jamais je ne les avais touché avant.

CODE BY MAY



Thomas

Oublie le passé, parce qu'il est loin derrière toi. Ne penses pas au futur, parce qu'il est loin devant toi. Pense qu'au présent, parce qu'il te suit pas à pas. Tu dois vivre au jour le jour, car le passé ne te rattrapera jamais et qu'il ne sert à rien de courir après ton futur.
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 19
Date d'inscription : 15/05/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Lun 5 Juin - 4:24





Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres ?
Je suis soulager de lui avoir avouer que je n'aimer aucune boisson alcoolisé. J'avais un peu honte de ne pas lui avoir dit. J'avais appréhender sa réaction, seulement je ne m'attendais pas à ce qu'il comprennes sans aucun doute j'étais tombé amoureuse d'un ange. Jamais désormais je ne pourrais vivre sans lui, je sais je n'arrête pas de le répéter et c'est pourtant vrais. Je ne plus imaginé ma vie sans lui. Je lui souris à sa réponse.

Finalement, nous sortons du bar, nous nous dirigeons vers son loft, il emporte ses affaires et nous voila enfin chez moi, enfin chez nous. Oui, désormais, c'est chez nous. Lui et moi, ensemble pour toujours. J'étais occupé à ranger ses affaires quand il m'attrape par la taille, je me laisse entrainer sans même le repousser. Pourquoi le ferais-je d'ailleurs ? Puisque j'ai envie de lui ! Ses doucement murmurer à mon oreille, me remplit de joie. Je n'hésite pas à lui répondre également.

Je t'aime aussi....

Son baiser est merveilleux, ses lèvres descende doucement dans le cou et il l'embrassement délicatement. Je frisonne sous ses baisers, un dou frison. Je ferme les yeux un instant, quelque mauvais souvenir me remonte à la mémoire. Cependant, il disparaisse assez vite par ses mains qui viennent caresser mon corps tout en douceur. Ces mains sont douce comme du velours, je ne peux pas résister à ce qu'il me fait, me provoque. Un désir ardant naît dans mon âme et mon corps. Je continue de frissonner sous ses caresses. Ses mains on parcourus mes reins, puis sont descendu vers mes fesses. Je laisse échapper du bout de mes lèvres un léger petit cri, un cri de plaisir. Un sentiment que je n'avais jamais ressentis auparavant. De mes lèvres, je viens cherche ses lèvres pour les embrasser une nouvelle fois, laisser le désir qui m'envahis me guidé. Une petit peur vient de naître cependant, j'ai peur de ne pas être à la hauteur de ses sentiments, de l'amour qu'il me porte. Bien que je l'aimes et il est le premier à qui j'ai offert mon cœur, le premier à me faire chavirer. Je m'écarte doucement de ses lèvres et lui murmure à l'oreille mes doutes, mes craintes. Plus de cachoteries entre nous.

J'ai envie de toi, là maintenant …mais j'ai un peu peur, peur de ne pas être à hauteur de tes sentiments....peur parce que je n'ai jamais ressentis cela auparavant... Je mords sur mes lèvres et reprends la paroles.

Guide moi, montre moi le chemin...mon ange...puis doucement, je reprends mon baiser, alors que ces caresses quand à elles n'ont pas cesser une seconde. Mon cœur bat tellement fort dans la poitrine qu'il me donne l'impression qu'il va en sortir. Je folle, oui complétement folle de lui. Amoureuse, un sentiment si agréable. Il est ange tombé du ciel pour me sauver. Alors conduit moi au pays des 7 merveilles, au royaumes de l'amour...J'ai passée mes bras autour de son coup, alors que le baiser à continué sur ses douces lèvres au gout de miel.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/Étude : Barman/Propriétaire d'un bar
Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mar 6 Juin - 9:54



     

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres?
Elle n’avait pas à avoir peur, ça c’était une certitude. Non, surtout pas peur de moi. Je ne cesse de la caresser tendrement pour la rassurer. Je retourne l’embrasser avant de lui répondre, la poussant doucement jusqu’à la chambre, l’obligeant à reculer jusqu’à celle-ci, alors que moi je m’avance. Je lâche ses lèvres et mon regard se plonge dans le sien. Aie confiance, laisse toi totalement aller, je gère la situation. Je vais tellement t’excité d’abord que tu me demanderas de faire de toi mienne plus rapidement que tu ne le crois. Je lui souris en coin, le regard brillant. Je baise sa tempe, sa joue son cou et puis ses lèvres à nouveau, descendant mes mains dans le creux de ses reins, les glissants jusqu’à ses fesses, les empoignant doucement pour les caresser dans le creux de mes mains. Je la pousse doucement sur le lit pour me retrouver sur elle, frottant mon entrejambe dans mon pantalon contre son bassin, gémissant doucement. Tu me rends fou… J’embrasse à nouveau son cou, la caressant de tout son corps du bout de mes doigts, sentant ses doux frissons sous ceux-ci. Je murmure à son oreille, ces trois mots. Je t’aime.

CODE BY MAY



Thomas

Oublie le passé, parce qu'il est loin derrière toi. Ne penses pas au futur, parce qu'il est loin devant toi. Pense qu'au présent, parce qu'il te suit pas à pas. Tu dois vivre au jour le jour, car le passé ne te rattrapera jamais et qu'il ne sert à rien de courir après ton futur.
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 19
Date d'inscription : 15/05/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mer 7 Juin - 7:18





Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres ?  
Ma respirassions s'accélèrent à chacune de ses caresses, sa voix rassurante me fait disparaître ma peur. J'ai de plus en plus confiance en mes gestes. Mes sentiments pour lui grandissent pour lui. Ses baisers sont des délices, une pulsions étrange prends le dessus. Je l'aimes tellement que je suis prêtes à céder à mon désir si ardant qui envahis mon corps tout entier. Je veux qu'il fasse de moi, sienne que plus aucun homme autre que lui me touche ainsi. Je me laisse entrainer vers la chambre, puis pousser doucement sur le lit alors que ces caresse continue leur explorations. Je sens que le désir qui m'habite grandi et qu'il est le seul à pouvoir éteindre cette flamme. Je sens son désir grandir contre mon entre jambe. Il gémis de plaisir et de mon coté, je laisse échappé un léger petit cris, un gémissement qui lui prouves mon désir. Je l'entend me dire que je le rends fou, j'en suis ravis. Ravis qu'il éprouves cela pour moi. Puis il murmure à mes oreilles ses doux mots qui me rende folle pendant que ses doigts continue leur aventure sur mon corps qui s'enflamme à chacun de ses passages.

"Je t’aime."

"Moi aussi, je t'aimes Thomas...je veux d'appartenir pour toujours fait de moi tienne s'il te plais..."lui répondis-je dans un murmure tout en le tirant vers moi et doucement mes mains passe autour de son cou pour descendre sous sa blouse et venir caresser son dos du bout de mes doigts.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Cityzen

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/Étude : Barman/Propriétaire d'un bar
Messages : 27
Date d'inscription : 15/02/2017


MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely] Mer 7 Juin - 9:35



     

Thomas
&
Berverly
Une journée comme les autres?
Mon amour pour elle était si fort que je s’avais être doux avec elle. Je la caressais de tout son être, d’une seule main, allant de l’autre détacher mon pantalon et n’en sortir que mon membre déjà bien dur. Je le frotte doucement, directement contre le tissus de sa culotte, L’embrassant amoureusement, je caresse sa joue, allant baiser toutes les parties de son jolie visage. Elle était prête à me recevoir, je n’attendais que ça, de la rendre mienne, depuis si longtemps…

Je ne tasse que le tissus de sa culotte pour aller en frotter le bout de ma verge à son bouton sensible. Je mordille sa lèvre inférieure. Je ne la déshabille même pas, je ne lui retire pas sa culotte. Mes vêtements restent sur moi, seul mon érection en sortait. Je soulève son visage pour en baiser son cou tout en me glissant doucement en elle, lâchant le pan de sa culotte une fois bien insérer en elle. J’attends quelques secondes avant de commencer de bouger entre ses reins. Je me colle contre elle et me voilà à me déhancher dans sa virginité, tout en gémissant. Mes mains continuent de la caresser sous ses vêtements tout en lui faisant l’amour.


CODE BY MAY



Thomas

Oublie le passé, parce qu'il est loin derrière toi. Ne penses pas au futur, parce qu'il est loin devant toi. Pense qu'au présent, parce qu'il te suit pas à pas. Tu dois vivre au jour le jour, car le passé ne te rattrapera jamais et qu'il ne sert à rien de courir après ton futur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Une journée comme les autres? [F. Bervely]

Revenir en haut Aller en bas
Une journée comme les autres? [F. Bervely]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Florida :: Miami :: South Miami :: Radio Bar South Beach-
Sauter vers: